Aisne: Esteban Morillo risque 20 ans de prison.

05 septembre 2018 - 1879 vues

L'histoire d'une rencontre fortuite qui tourne à la bagarre mortelle. Trois hommes sont jugés depuis hier devant la cour d'assises de Paris pour répondre de la mort du jeune militant antifascite Clément Méric, le 5 juin 2013. La rencontre d'un petit groupe de militants antifascistes et de skinheads proches du mouvement d'extrême droite Troisième voie lors d'une vente privée de vêtements, à Paris, avait tourné à la bagarre de rue. L'un des accusés, Esteban Morillo, est originaire de l'Aisne, près de Château Thierry précisément. Il risque 20 ans de réclusion.