Anor / Construction d'une usine à Pellets: avis DEFAVORABLE du commissaire-enquêteur

07 août 2018 - 3483 vues

A la demande d'autorisation d'exploiter une usine de fabrication de granulés de bois à Anor dans la zone d'Activités de Saint-Laurent, Josiane Brouet, Commissaire-enquêteur, émet un avis DEFAVORABLE. Un nouveau caillou dans la chaussure de la SAS Jeferco, qui se bat pour l'implantation de cette usine depuis maintenant quelques années.

Depuis plusieurs années, une bataille s'est engagée notamment entre une association (Anor Environnement) et la SAS Jeferco, représentée par JF Rosado. Les avis et conclusions ont été rendus publics en début de semaine. Quelles sont les raisons de cet avis défavorable? Voici ce qui a été listé dans le rapport:

- Le projet est situé dans le bocage avesnois, lequel fait partie de l'identité du territoire avesnois.
- Plusieurs établissement recevant des populations dites sensibles (écoles, hôpitaux, maison de retraite, établissement de santé) ont été recensés dans un rayon de 3 km autour du site.
- Le projet impactera la qualité de l'air
- Les nuisances sonores seront renforcées
- Différentes pétitions CONTRE le projet ont recueilli des centaines de signatures
- Les avis FAVORABLES sont déposés par des élus, ex-élus, partenaires financiers et professionnels qui ne seront jamais concernés par les nuisances découlant de l'implantation du projet.
- La commune d'Ohain, commune voisine d'Anor, à voté contre le projet à l'unanimité.
- Fourmies et Trélon ne se sont pas prononcées
- L'avenir des exploitations agricoles bio est en jeu avec un risque de perdre ce label.

En résumé, nous dit le rapport, 1902 observations CONTRE ont été rapportées, et seulement 20..... POUR ce projet. La suite, dans le prochain épisode...

Selon Laurent Caux, président de l'association "Anor Environnement", l'avis d'un commissaire enquêteur est consultatif. "Mais cet avis est tellement argumenté, étayé et solide que le Préfet va inévitablement devoir en tenir compte. Il y a 20 avis favorables et 1902 avis défavorables (103 si on ne compte pas les 1819 personnes ayant signé les deux pétitions). En fait, les 2 pétitions comptent un total de 5819 signatures, mais Madame le commissaire enquêteur en a enlevé 4000 car beaucoup de signataires n'habitent pas le territoire."
 
"Il faut aussi signaler (...) que page 26 du document "Rapport du commissaire (1)" il est écrit :
" N : Le commissaire enquêteur a également reçu le 19 juillet 2018, après clôture de l'enquête, par mail en provenance de la préfecture, un courrier dit "de soutien" mais surtout tendant à influencer la décision de Monsieur le Préfet, adressé par Monsieur Di Pompéo, à Monsieur le Préfet. Il n'en sera pas tenu compte comme étant parvenu hors délai. "
 
Page 18/19 du document "Avis et conclusions", il est écrit: " Mais tout le public opposé au projet, bien que très inquiet et contrarié par ce projet est toujours resté correct. Par contre, le commissaire enquêteur a constaté une certaine agressivité de la part des quelques personnes favorables au projet qui se sont déplacés. Elles n'habitent pas à proximité du site. "