Associations de l'Aisne au régime sec: quelles conséquences?

04 septembre 2018 - 380 vues

Pour la Banque alimentaire de Saint-Quentin, si cette décision était confirmée, elle perdrait 22.000 euros à l'année sur les 142.000 qui entraient dans son budget en 2017. La subvention du Conseil départemental lui permet de payer le salaire de son unique employé, en dehors des 8 contrats aidés. A Marle, selon Alain Nice, c'est l'arrêt de mort du Festival International d'Histoire Vivante, des Rencontres Mérovingiennes et donc à terme de l'ADAMM (l'association du Musée de Marle). A TAVAUX (village martyr), c'est l'arrêt de mort du Mémorial des Villages Martyrs de l'Aisne, de la Semaine de la Résistance et du Souvenir, des commémorations notamment celles du 75e anniversaire en 2019). A MARLE encore, c'est l'arrêt de toute activité archéologique et la mort programmée de l'association GRAC qui, depuis 1981, a fouillé le site archéologique de Goudelancourt les Pierrepont qui a donné naissance au Musée-Parc archéologique des Temps Barbares... Bref, pour Alain Nice, c'est la mort de la culture dans l'Aisne.