Aulnoye-Aymeries: vers la suppression de 43 emplois chez Vallourec?

18 novembre 2020 à 20h03 - 489 vues

Vallourec a publié mercredi un perte nette de 636 millions d'euros au titre des neuf premiers mois de 2020, marqués par un plongeon de la demande de ses clients pétroliers, et a annoncé environ 1.050 suppressions de postes afin de renforcer structurellement sa compétitivité.

Dans le détail, une quarantaine de postes pourrait être supprimée à Aulnoye-Aymeries, pour un total de 350 en France. 

Dans un communiqué il est indiqué que les villes d’Aulnoye-Aymeries, de Saint-Saulve, de Valenciennes, les Agglomérations de Valenciennes Métropole, Maubeuge-Val de Sambre, le Département du Nord et la Région Hauts-de-France ont pris connaissance du communiqué de presse de Vallourec ce jour relatif aux résultats des 3 premiers trimestres 2020.

Dans cette communication, le groupe Vallourec annonce, pour la France, la fermeture des installations de traitement thermique de Déville (Normandie) ainsi que la « réduction d’environ 350 postes sur des unités de production et les fonctions support ».

La Région et les communes concernées des Hauts-de-France affirment qu'elles seront extrêmement vigilantes et exigeantes sur les conséquences de ces annonces sur les emplois des sites industriels d’Aulnoye-Aymeries, Saint-Saulve, ainsi que du site support de Valenciennes.

Bernard Baudoux, Yves Dusart, Laurent Degallaix, Benjamin Saint-Huile, Jean-René Lecerf et Xavier Bertrand exigent une réunion avec la direction de Vallourec afin de connaître les précisions de ces annonces pour la région.

"Nous n’accepterons pas un nouveau désengagement industriel de la part de Vallourec en région Hauts-de-France", ont-ils affirmé. Les élus demandent que l’État, actionnaire de Vallourec à travers Bpifrance et la Caisse des dépôts, organise cette réunion et prenne toutes ses responsabilités, au regard des engagements pris par le Président de la République en matière d’emploi et d’industrie lors de la signature du Pacte Sambre Avesnois Thiérache du 7 novembre 2018."