FLASH INFO ÉCHO FM | Mercredi 14 octobre 2020.

13 octobre 2020 à 18h11 - 510 vues

Wignehies: appel à la solidarité pour les victimes des Alpes-Maritimes.
Il y a plus de 10 jours, le département était frappée par des crues qui ont fait au moins 5 morts et ont détruit un village tout entier. Aurélie Lefranc, habitante de Wignehies, lance un appel à la générosité. Des vêtements, produits d'hygiène, chauffages, meubles sont notamment recherchés. Mais aussi de quoi nourrir les animaux d'élevage et domestiques. Des dons financiers sont également possibles. Des permanences sont prévues à partir de ce mercredi 14 octobre  de 9H à midi et de 13H30 à 17H au 2 place Victor Hugo juste à côté de la Poste. Nous y reviendrons avant la fin de cette semaine sur notre antenne.

Avesnois: des peines de 4 à 25 ans de prison dans l'affaire Mélinda. 
La cour d'assises du Nord a rendu son verdict lundi. Le beau-père de ce bébé de 18 mois a été condamné à 25 ans de prison pour actes de barbarie. C'est lui qui a plongé l'enfant dans un bain d'eau bouillante en 2016, à Neuf-Mesnil près de Maubeuge, ce qui avait conduit à la mort de Mélinda après une longue agonie. La mère de Mélinda est quant à elle condamnée à 18 ans de prison pour avoir laissé souffrir et mourir la fillette. L'homme qui a hébergé le couple est condamné à 4 ans de prison pour non dénonciation de crime ou délit, et non assistance à personne en danger.

Aisne: enquête sur le vol d'un coffre-fort.
À Fontaine-Uterte près de Fresnoy-le-grand, une enquête a été ouverte concernant le vol d’un coffre-fort contenant des bijoux. En fin de semaine dernière, un agriculteur qui rentrait chez lui,  a surpris plusieurs individus sur un terre-plein en train d’essayer de brûler le coffre en question. S'est alors engagée une course-poursuite à laquelle l’agriculteur a fini par mettre fin pour éviter un accident. Les plaques minéralogiques du véhicule des voleurs, relevées par l'épouse de l'agriculteur, étaient fausses. Le petit coffre, lui, a pu être récupéré. Il est en mauvais état et la tentative d'ouverture en y mettant le feu a fait fondre les bijoux qui se trouvaient à l'intérieur.

Hirson : deux auteurs d’extorsion de fonds sous les verrous.
Les faits remontent au vendredi 02 octobre. L'un des auteurs s'est tendu chez un hirsonnais, l'a violenté et lui a dérobé de l'argent sous la menace d'un pistolet. Il reviendra chez cette personne, en lui introduisant cette fois l'arme dans la bouche jusqu'à simuler un tir. Son complice mineur filmera la scène. Les auteurs, interpellés, ont été  placés en détention, dans l’attente de leur jugement.

Nord: les visites restreintes dans les Ehpad.
Au vu de l'évolution épidémique dans le Département du Nord, il a été demandé aux établissements accueillant des résidents personnes âgées ou en situation de handicap de suspendre les visites en chambre à l’exception des résidents pour lesquels il ne sera pas possible de se rendre dans le lieu dédié ou en extérieur comme les résidents en fin de vie. Un compte "Skype" a  été mis en place pour permettre aux résidents de garder un contact visuel avec leur famille.

Fourmies: la cellule covid 19 réactivée.
Des lits sont prévus en cas de deuxième vague et si des malades nécessitent une prise en charge. 5 lits sur les 300 sont pour l'instant réquisitionnés pour cette cellule covid. J'ajoute que les visites à la maternité sont de nouveau limitées et réservées uniquement au conjoint, ainsi qu’aux frères et sœurs, mais seulement entre 15 et 20h.

Hirson: Jean-Jacques Thomas souhaite la création d'une maison de la justice et du droit.
La nouvelle unité territoriale d'Action sociale, en construction rue de Guise, pourrait accueillir une maison de la justice et du droit. C'est ce que souhaite le maire d'Hirson.  Une proposition que le Procureur de la République soutient au nom de la proximité de la justice et qu’il situe dans les nouvelles mesures nationales.

Anor: un grand nombre de concessions au cimetière est arrivé à échéances
A défaut de renouvellement, 2 ans et 1 jour après expiration de la concession, la Ville est en droit de procéder à sa reprise. Vous êtes invités à vous rapprocher de l'accueil de la Mairie afin de vérifier les échéances de vos concessions ou de contacter le  03 27 59 51 11 ou par courriel : contact-mairie@anor.fr