Fourmies: les membres de la Maison des Lycéen.ne.s de Camille Claudel « dégoûtés ».

11 avril 2018 - 3013 vues

Elles et ils espèrent qu’il ne s’agira de leur seul coup de gueule. Les membres de la Maison des Lycéen.ne.s de la Cité Scolaire Camille Claudel à Fourmies sont remontés.  Et particulièrement « dégoûtés » de ne pas être aidés pour financer un voyage à Londres. Voici le communiqué publié sur leur page Facebook:

« Cette année, la Maison des Lycéens de la cité scolaire Camille Claudel de Fourmies a décidé de mettre en place un voyage à Londres. 

Les raisons de ce projet sont simples: c’est un voyage culturel linguistique qui ouvrira l’esprit avec comme but clairement avoué de lutter contre les discriminations.

Ce voyage que nous mettons en place est fait par les élèves, pour les élèves.  Nous voulons impliquer les adolescents dans la vie citoyenne dans et en dehors de l’établissement.  Nous voulons vivre et faire vivre cette aventure humaine à 40 élèves, et surtout rendre ce voyage gratuit pour que le milieu social de l’élève n’entre pas en compte. 

Et en ce 10 avril 2018 nous sommes dégoûtés. 

Dégoûtés des institutions publiques qui nous ferment les portes les unes après les autres. Nous avons contacté une dizaine de mairies pour au final de rentrer qu’une centaine d’euros.

Dégoûtés de la Cité Scolaire en elle-même. Nous ne comprenons rien aux projets qui sont financés, nous savons qu’il y a des dizaines de tablettes qui attendent dans une salle obscure et qui ne seront jamais utilisées. 

Nous savons qu’il y a des ordinateurs qui ne sont pas installés.

Dégoûtés car dans le cadre du conseil d’administration du 9 avril 2018 nous avons fait une demande exceptionnelle de subvention pour un projet, nous avions deux élèves pour représenter ce projet et il n’est même pas passé au vote. Pas de chance vous dites? Pas de considération nous répondons. 

Et après vous nous demandez d’être impliqués dans la vie citoyenne, de créer des projets ou même, quand nous aurons 18 ans, d’aller voter. Soyez logique. »