Ohis: le dernier commerce de la commune a fermé ses portes.

01 octobre 2017 - 3363 vues

Voilà...c’est fini. La confrérie du pissenlit, Ohis oblige, avait décidé de rendre hommage à Brigitte Bourry, épicière depuis des dizaines d’années. Ce samedi 30 septembre, la confrérie avait déployé les moyens: stand devant le magasin, tartes préparées par les clients et les amis, salade au lard... Et maintenant? Un épicier ambulant d’Étréaupont va prendre le relais. Mais désormais, il n’y a plus de commerce à Ohis. Mais qui sait...L’information ira-t-elle jusqu’aux oreilles du picard Jean-Pierre Pernaut, avec l’opération SOS Villages du lancée depuis longtemps par le journaliste de TF1. Repreneur? Autre commerce? L’avenir le dira.