Des chiens formés pour aider les diabétiques grâce à leur odorat.

384 vues
Télécharger le podcast

Réécoutez l'interview de Florine Munier, Pilote de l'association Acadia. 

Des chiens sont formés en France par l'association Acadia à la détection des troubles de la glycémie, grâce à leur odorat très développé. Cette solution apporte aux patients souffrant de diabète et aux familles un confort de vie irremplaçable. L'odorat canin connaît de multiples applications, de la traque des trafiquants au sauvetage en montagne. Dans le domaine médical, on savait les chiens capables de détecter l'apparition de certains cancers. En matière de diabète, les compagnons à quatre pattes sont une aide précieuse au quotidien, car ils sont capables de détecter une hypoglycémie ou une hyperglycémie, simplement grâce à leur truffe.

Un article de Diabetes Care relayant une étude de l'université de Cambridge expliquait déjà en 2016 que certains composés volatils présents dans l'haleine pouvaient être détectés lorsqu'un patient de type 1 était en hypoglycémie. De fait, c'est aussi l'hyperglycémie qui peut être repérée par le même biais. L'odeur du diabétique change selon son taux de glycémie, ce qu'un chien, qui possède des capacités olfactives un million de fois supérieures à celles de l'homme, est capable de reconnaître. Le diabète de type 1 peut conduire ceux qui en souffrent à de graves complications, voire à la mort du patient. Les enfants tombant en hypoglycémie peuvent ainsi tomber dans le coma, obligeant les parents à veiller toute la nuit, par intervalles de quelques heures. Avec un chien dressé, c'est lui qui donnera l'alerte, soit en réveillant la personne diabétique, soit tirant du sommeil ses proches. Il suffit ensuite de mesurer le taux de sucre dans le sang pour savoir ce qu'il en est.

Cette assistance existe depuis quelques années dans plusieurs pays européens ainsi qu'aux Etats-Unis. En France, l'association à but non lucratif Acadia se charge d'éduquer les chiens à la reconnaissance des déséquilibres glycémiques. Le chien apprend petit à petit à repérer les changements dans la sueur et l'haleine de son bipède affilié. La coopération offre un confort de vie irremplaçable aux bénéficiaires. Selon l'INVS cité par Acadia, plus de 20.000 enfants français ont un diabète de type 1. En 10 ans, le diagnostic chez les enfants de moins de 4 ans a augmenté de 78%. et depuis, 15 ans, le nombre d'enfants de moins de 5 ans atteints du diabète a pratiquement triplé. De fait, le nombre de demandeurs de ce type d'assistance explose.