La chenille processionnaire, un danger pour l'être humain et l'animal.

827 vues
Télécharger le podcast

Ce mardi 22 septembre, Guenael Hallart, responsable de l'antenne Thiérache du CPIE (Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement) était l'invité du 10H/MIDI d'Echo FM. Il y a quelques jours à Origny-en-Thiérache, son fils a été en contact avec une chenille processionnaire dans une forêt, provoquant chez lui boutons et démangeaisons notammement sur le visage.  

La chenille processionnaire du chêne est un ravageur important spécifique des chênes. En plus d'occasionner des défoliations importantes sur les arbres, elle est également redoutée pour les urtications qu'elle provoque chez l'homme et chez les animaux domestiques et sauvages. Lors des contacts directs avec les nids ou les chenilles, ce sont des milliers de poils urticants qui peuvent entrer en action et provoquer des troubles sévères (œdèmes, accidents oculaires, vertiges etc.). Chez les animaux,  les lésions sont surtout situées au niveau de la cavité buccale et des yeux.

La présence renforcée de ces chenilles par rapport aux années précédentes s'explique notamment par le réchauffement climatique, comme nous l'explique Guenael Hallart.