Aubenton, Marle et Laonnois: plusieurs forêts envahies par des chenilles processionnaires.

08 juin 2020 à 12h01 - 3365 vues

Sont concernées la forêt de Marle, la forêt domaniale d'Aubenton et du Val Saint Pierre. Une partie de la forêt de Vauclair, de part et d'autre de la Voie verte et du chemin du Roi; la forêt de Coucy-Basse au sud-ouest du massif et les forêts communales de Beaurieux, La-Ville-aux-Bois les Pontavert, Merlieux et Fouquerolles. La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour l'homme et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants libérés en cas de danger ou de stress. Si l'animal est piétiné, écrasé, soufflé par le vent. Ses poils se cassent et restent présents sur place ou s'envolent. Que votre animal soit en contact direct avec ses poils en posant la truffe dessus ou en ingérant la bestiole ou en contact indirect en sniffant un endroit où elles ont perdu leurs poils, le danger est le même. Les muqueuses ainsi atteintes se nécrosent rapidement et il n'est pas rare de voir un chien ou un chat avoir un bout de langue en moins ou des babines rongées. Chez l'homme prudence également, ses minuscules poils urticants plantés dans les muqueuses, peuvent provoquer des irritations, des démangeaisons et des conjonctivites. Cela peut aller jusqu'à une allergie plus grave.