Bruits de la campagne: une commune de l'Aisne remet l'église au milieu du village!


06 juillet 2022 - 2577 vues

A quelques kilomètres au sud de Marle, direction Pierrepont, une commune où vivent un peu plus de 300 habitants. La municipalité, avec à sa tête Cédric Méreau, a décidé de prévenir - non sans humour - les citadins qui souhaiteraient s'installer dans le village, à travers un message de bienvenue à la population, message qui rappelle également qu'ici, "les agriculteurs travaillent tous les jours pour nous nourrir, le clocher rythme la vie du village, les coqs et paons chantent tôt le matin, les cultures et les troupeaux embelissent nos paysages, et les grenouillent coassent leurs amours". Une commune fière de sa ruralité et l'activité que cela engendre, mais aussi un message qui s'adresse aux citadins qui seraient tentés de venir s'installer au grand air. 

Il faut dire que lors de la dernière décennie sur l'ensemble de la France, 18 000 procès auraient eu lieu autour des litiges liés aux nuisances sonores ou olfactives inhérentes à la campagne. Ces litiges ont le plus souvent opposé des riverains, touristes ou néo-ruraux venus s'installer à la campagne à des agriculteurs ou des élus, interpellés sur l’odeur du lisier ou le carillon de l’église.

Et avant d'intenter quelque action que ce soit, sachez que les coqs peuvent chanter,  les grenouilles coasser, les canards cancaner, les cloches tintinnabuler et le purin sentir, sans craindre les conflits de voisinage. Une loi pour protéger le "patrimoine sensoriel des campagnes" a été adoptée définitivement il y a un peu plus d'un an  par le Parlement. La loi votée est un outil pour accompagner les élus locaux dans leurs démarches de médiation et pour désamorcer les éventuels conflits...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article