Dourlers: un radar-tourelle actuellement installé.


17 novembre 2022 - 2869 vues

Ces derniers mois, un radar mobile était installé à Dourlers, entre Avesnes-sur-Helpe et Maubeuge. Fréquemment dégradé, ce radar va désormais laisser la place à un radar tourelle, en cours d'installation ce jeudi 17 novembre.

L’apparition des premiers radars tourelles a eu lieu en 2018, mais la mise en service sur les routes de France a été effective en 2019 et son déploiement a considérablement augmenté durant l’année 2020. Les radars tourelles remplacent pour une bonne partie, les radars fixes détruits et à termes, devraient être les nouveaux remplaçants des radars fixes à 75% sur le territoire Français.

Les fonctionnalités de ces radars tourelles sont multiples :
- Ils contrôlent la vitesse de circulation des usagers de la route
- En simultanée, ils détectent les infractions de franchissement de feu rouge ou de passage à niveau,
- Ils peuvent, lorsque les conditions le permettent, dans les deux sens de circulation, calculer la vitesse des véhicules en mouvement,
- Lorsqu’un véhicule est en infraction, il détecte automatiquement la voie dans laquelle il se trouve,

Le radar tourelle joue également le rôle du radar discriminant, c’est à dire qu’il est capable de faire la distinction entre plusieurs types de véhicules, comme par exemple entre une voiture et un poids-lourd. Les radars tourelles sont équipés d’une antenne, ce qui leur permet de détecter, de suivre et de calculer la vitesse des véhicules qui entrent dans son champ de vision.

La cabine du radar tourelle est installée sur un mât à 1,40m de haut. Elle contient une antenne radar, un module vidéo, une caméra de vidéosurveillance, un appareil photo numérique, une caméra vidéo, un module d’alimentation, un flash infrarouge. Aujourd’hui, le design n’est plus le même et le modèle de cabinet a changé. Dans d’autres pays, les radars tourelles sont encore différents.

L’installation des radars se fait selon plusieurs critères suite à une proposition des préfets de département :
- Dans les zones où la vitesse n’est pas assez respectée par les chauffeurs et où des accidents et des infractions routières ont souvent lieu,
- Dans les zones où le trafic routier est important et où les limitations de vitesses sont ignorées par les conducteurs,
- Dans les zones où les tronçons de route sont importants, pour permettre la diminution de la vitesse moyenne sur le trajet complet,
- Dans les zones qui nécessitent toute l’attention des chauffeurs, pour les contraindre à redoubler de vigilance,
- Dans les zones où mettre en place des contrôles et des équipes des forces de l’ordre est impossible ou limitée.

(photo d'illustration)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article