Les fabricants de compote ont-ils enfreint les règles de la concurrence?


25 septembre 2015 - 2967 vues

Un arrangement entre eux qui porte le nom de "cartel". L'autorité de la concurrence a effectué mardi des "opérations de visite et saisie inopinées" chez des fabricants de compote suspectés de "pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des fruits transformés en coupelles et en gourdes"

Qu’auraient fait ces entreprises ?
Elles peuvent avoir commis plusieurs infractions comme fixer les prix, répartir les marchés, répartir les clients, limiter la production ou encore conclure des accords de distribution entre fournisseurs et revendeurs dans lesquels le prix facturé aux consommateurs est imposé par le fournisseur. Ces arrangements sont sont interdits parce qu'ils restreignent la concurrence.

L'Autorité précise bien que les contrôles menés ne signifient pas nécessairement que les entreprises en question sont coupables. Dans le viseur, notamment, l'entreprise Materne, Saint Mamet, Andros... Les sanctions peuvent être élevées: au maximum 10 % du chiffre d'affaires total mondial de l'entreprise. Les chefs d’entreprise impliqués peuvent même être condamnés à des peines d’emprisonnement.

Nous avons contacté le siège de l'entreprise Materne, puisque l'usine de cette entreprise se trouve à Boué dans l'Aisne, aucune réponse ne nous a été apportée pour le moment...