Nord Pas de Calais Picardie: vers une amélioration des liens entre demandeurs d'emploi et conseillers?


07 janvier 2016 - 5491 vues

De nouveaux dispositifs d'accueil vont être mis en place dans les agences Pôle Emploi de la région Nord-pas-de-Calais/Picardie, à partir de lundi 11 janvier. 

La Cour des comptes avait épinglé l’institution en juillet 2015 pour son manque d’efficacité. A partir du lundi 11 janvier, les agences de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais/Picardie vont modifier leur façon de travailler Plusieurs mesures doivent être mises en œuvre avant une généralisation du dispositif prévue dans toute la France.

Comme la CAF, Pôle Emploi choisit de réserver certaines plages horaires aux accueils sur rendez-vous. Les matinées restent néanmoins ouvertes sans rendez-vous. « Ces rendez-vous ont pour objectif de faciliter la relation avec leur conseiller référent. Autre nouveauté, un demandeur d’emploi précédemment inscrit dans la même agence doit retrouver automatiquement son conseiller.

Le maître mot est la simplification des démarches administratives. Les demandeurs d’emploi vont pouvoir s’inscrire à distance sur le site www.pole-emploi.fr. « Cette démarche doit permettre d’accélérer la validation du dossier d’indemnisation », souligne Nadine Crinier. L’objectif est de dégager du temps pour les conseillers. En Picardie où le dispositif a été expérimenté depuis près d’un an, « le temps alloué à l’accompagnement des demandeurs d’emploi a augmenté de 42 % entre novembre 2014 et novembre 2015 », assure Pôle Emploi.

Les maisons de service au public en soutien. Elles doivent servir de complément aux agences Pôle Emploi en améliorant la proximité. « Aucun agent de Pôle Emploi n’y travaillera, note Nadine Crinier. Nous avons fait une quarantaine de demandes d’ouvertures auprès des préfectures dans la grande région, principalement dans l’Aisne et la Somme ». Quatre ouvertures sont d’ores et déjà programmées dans la Somme.

Un renforcement de l’accompagnement intensif. Certains demandeurs, plus ou moins autonomes, exigent un suivi adapté de la part des conseillers. Depuis quelques mois, un contrat passé avec les Départements permet aux agents de Pôle Emploi d’être épaulés par des travailleurs sociaux. En tout, 50.000 demandeurs sont concernés par le dispositif d’accompagnement intensif. Un effectif qui a augmenté de 40 % lors de la dernière année.

Source 20 minutes.