Sud-Avesnois: quel avenir pour les salariés des Aciéries et Forges d'Anor?


23 août 2019 - 1165 vues

L'usine, crée au début du XXe siècle, a fermé ses portes le 31 juillet après  la liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de Valenciennes. 68 personnes risquent de se retrouver sans emploi. Un industriel Valenciennois souhaite reprendre le site avec 40 salariés sur 3 ans, après avoir présenté un plan qui prévoit de garder 40 salariés sur 3 ans et des investissements sur un site vieillissant. Le prix du parc des machines, évalué à 214 000€ il y a quelques années et réévalué 565 000€ ces derniers temps, pourrait mettre à mal ce projet de reprise. On devrait en savoir plus la semaine prochaine selon Frédéric Bertin, délégué CFDT.