Variole du singe: des centres de vaccinations ouvrent près de chez vous. 


15 juillet 2022 - 1050 vues

L’agence régionale de santé des Hauts-de-France recommande aux personnes à risque de procéder à une vaccination préventive contre la variole du singe. Dans notre région, ce sont sept sites qui pour le moment ont été ouverts: les centres hospitaliers de Saint-Quentin, Laon, Tourcoing, le service d'infectiologie et de dermatologie du centre hospitalier de Valenciennes, le centre hospitalier de Lens, de Calais et le centre hospitalier universitaire d'Amiens sont concernés.  En France, les derniers relevés font état de 912 personnes qui ont été contaminées, dont une trentaine dans les Hauts-de-France.

Qu'est-ce que la variole du singe? 
La variole du singe est une maladie provoquée par le virus de l’orthopoxvirose simienne. Il s’agit d’une zoonose virale, c’est-à-dire un virus qui peut être transmis à l’être humain par les animaux. Il peut également se transmettre d’une personne à une autre.

Quels symptomes? 
L'incubation habituelle de la variole du singe est de 5 à 21 jours. Contagieuse dès l'apparition des symptômes, l'infection à Monkeypox se présente habituellement en 2 phases : elle se manifeste tout d'abord par de la fièvre supérieure à 38° C, l'apparition de nombreux ganglions augmentés de volume, des douleurs musculaires et de la fatigue. Des maux de gorge et des douleurs lors de la déglutition sont possibles. Une éruption rouge précoce est possible au niveau de la bouche et sur la langue ;

1 à 3 jours plus tard apparaît une éruption cutanée étendue. Localisée dans un premier temps sur le visage, elle s'étend en 24 heures à l'ensemble du corps, jusqu'aux paumes des mains et plantes des pieds.

Les lésions de la peau évoluent dans les jours suivants :
- les premières lésions sont des macules (lésions à base plate) ;
- qui se transforment en papules (lésions douloureuses fermes et surélevées) ;
- puis en vésicules (remplies de liquide clair comme dans la varicelle) ;
- ensuite en pustules pointues et fermes (remplies de pus) devenant creuses et ulcérées ;
- et pour terminer en croûtes par cicatrisation des pustules. Ces croûtes tombent lorsqu’elles sont sèchent.
Les éruptions cutanées d’une même localisation sont généralement à un même stade de développement.

La forme actuelle de l'infection à Monkeypox a des particularités :
- une proportion importante parmi les malades sont des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes - les malades présentent des lésions anales et génitales.
- La maladie dure entre 2 à 4 semaines.
Le malade est contagieux à partir de l’apparition des premiers symptômes et jusqu’à la chute des croûtes. Si vous pensez être malade, parlez-en à votre médecin.

A qui est principalement destinée la vaccination? 
-Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et les personnes trans rapportant des partenaires sexuels multiples ;
-Les personnes en situation de prostitution ;
-Les professionnels des lieux de consommation sexuelle, quel que soit le statut de ces lieux.

Un numéro vert à votre disposition 
Depuis mercredi 13 juillet, un dispositif d’écoute est ouvert afin de répondre aux questions suscitées par la variole du singe. Subventionnée par Santé publique France et portée par SIS Association (Sexualité info service Association), la ligne téléphonique « Monkeypox info service » est accessible tous les jours de 8h à 23h, au numéro vert 0 801 90 80 69 (appel et services gratuits, anonyme et confidentiel) Ce dispositif a en charge d’accompagner les messages de prévention et les mesures de protection, d’informer sur les symptômes, les traitements et la vaccination, de conseiller et d’orienter vers les dispositifs de prise en charge.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article