Wignehies: échec des négociations avec le président de la Polyclinique de la Thiérache.


24 février 2016 - 11198 vues

06h30 ce mercredi matin: Les salariés souhaitent rencontrer leur Président à Amiens.
"Si tu ne viens pas à Wignehies, Wignehies ira à toi". C'est certes un résumé romancé de la situation, mais il la résume bien. En ce mercredi 24 février, les salariés grévistes de la Polyclinique durcissent le ton. Selon nos informations, ces derniers sont en route ce matin pour Amiens. A la rencontre de leur Président, Régis Poison, qui ne s'est pas encore rendu à la Polyclinique depuis que la grève est entamée. Ce dernier aurait affirmé ne pas pouvoir se déplacer à Wignehies avant vendredi. Monsieur Poison est Président  Directeur Général de la Polyclinique de la Thiérache, mais également directeur général de la Polyclinique de Picardie, à Amiens, lieu où les salariés mécontents se rendent ce matin, en voiture et en bus... A noter que pour le moment, la Polyclinique de Wignehies n'accueille plus aucun patient, une polyclinique vide. Affaire à suivre! 

Milieu de matinée: les salariés sont accueillis à Amiens. 
Accueillis, oui, mais pas par le Président. Les salariés de la Polyclinique de Picardie à Amiens, qui ont le même Président que la Polyclinique de la Thiérache (Régis Poison), ont accueilli la délégation de Wignehies. 

11H: On apprend que les salariés de la Polyclinique de Picardie ont déposé un préavis de grève... 
Situation insolite: pendant que les salariés de Wignehies sont à Amiens, le Président Régis Poison est apparemment... à Wignehies! Affaire à suivre...

18H: Selon nos informations exclusives, la grève est renouvelée pour une quatrième journée, malgré une rencontre avec le président de la Polyclinique Régis Poison.